Le Musée Courbet

Au sein du musée, un parcours évoque, d’Ornans à Paris, la carrière de l’enfant du pays, la rupture esthétique qu’il mena, les milieux artistiques qu’il fréquenta, puis son engagement politique jusqu’à son exil et sa mort en Suisse. Avec un aménagement de plus de 1000 m2 et 21 salles d’exposition permanente et temporaire, le musée Courbet s’étend sur trois superbes hôtels particuliers. Sa nouvelle configuration permet de réaliser des expositions temporaires en simultané avec l’exposition permanente de plus de 75 œuvres de l’artiste.
Après la visite du Musée, il est possible de découvrir un lieu symbolique de la vie de Courbet qui a aussi fortement inspiré son œuvre : la ferme familiale à Flagey qui accueille désormais un café-librairie et des expositions.

Le musée Courbet, consacré à l’œuvre du peintre Gustave Courbet, est situé dans la commune françaised’Ornans, dans le département du Doubs.

Créé en 1971 par Robert Fernier dans l’Hôtel Hébert, maison natale de Gustave Courbet, le musée devient propriété du département du Doubs en 1976. Il a été entièrement rénové et agrandi entre 2008 et 2011 et a annexé la maison Borel et l’Hôtel Champereux, portant sa surface à plus de 2 000 m2 dont 1 000 m2 et 21 salles d’exposition permanente et temporaire.

Historique

Au début du xxe siècle, la sœur de Gustave Courbet, Juliette, échoue à créer un musée Courbet à Ornans. En 1947, le peintre franc-comtois Robert Fernier le fonde dans les locaux de l’hôtel de ville où sont exposés cinq tableaux, deux autres salles venant agrandir le musée en 1957. En 1969, la maison natale de Gustave Courbet, l’hôtel Hébert, est à vendre. La Société des amis de Courbet, fondée en 1937 par Fernier, se porte acquéreur de cette maison de caractère située au bord de la rivière de la Loue, pour y installer le musée. Le 10 septembre 1971, le musée est inauguré par le ministre des Affaires culturelles Jacques Duhamel. En 1976, le conseil général du Doubsse porte acquéreur des collections et des murs pour en assurer la pérennité. Robert Fernier, premier conservateur du musée, meurt en 1977, son fils Jean-Jacques lui succède jusqu’en 2008. L’acquisition de deux maisons mitoyennes, l’hôtel Champereux en 1994 et la maison Borel en 2003, permet d’envisager l’agrandissement du musée.

Des travaux sont entrepris à partir de 2008 pour un montant global de 9,2 millions d’euros à la charge du département du Doubs avec l’aide du conseil régional de Franche-Comté (2 millions d’euros), de l’État français (1,28 million d’euros) et du grand emprunt (300 000 euros).

Après trois ans de fermeture, le musée Courbet a rouvert ses portes le , sa surface passant de 500 m2à 2 000 m2, par l’adjonction des deux bâtiments historiques contigus acquis au préalable.

Depuis 2014, le musée d’Orsay a signé un partenariat avec le musée, ce rôle de parrain consiste en un partenariat scientifique et, entre autres, d’accompagner les prêts du musée sur le plan national et international. Trois autres musées de France sont partenaires d’Orsay.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *